Seize ans après son premier sacre au Swaziland, l’équipe nationale de la catégorie cadette a décroché un nouveau titre en venant à bout de la Guinée lors de la finale de la compétition qui s’est disputée au stade national de Dar Es Salaam. 

Thomas Libiih et ses poulains ont laissé exploser leur joie au terme de la fatidique épreuve de tir au but. Après plusieurs jours de compétition en terre tanzanienne, ils ont su faire honneur à la patrie en réalisant l’exploit que le peuple camerounais appelait de tous ses voeux. Un exploit salué à juste titre par le premier sportif camerounais. Le président de la république n’a pas perdu de temps au coup de sifflet final. Amoureux des exploits des sportifs de son pays, Paul Biya a saisi la balle au bond en cette circonstance heureuse. C’est ainsi que par le truchement de son compte twitter, il a immédiatement adressé ses félicitations et ses encouragements à ces héroïques lionceaux qui ont su tirer leur épingle du jeu au bout compte dans cette prestigieuse.

La finale de cette 13e édition de la coupe d’Afrique des nations des moins de 17 a été tout simplement spectaculaire. Sur le terrain, les deux protagonistes ont déroulé un jeu très alléchant avec des actions à couper le souffle. Par plus d’une fois en effet, on a assisté à des occasions nettes de but qui ont fait bouger les supporters dans les gradins. Dès l’entame de la partie, les lionceaux ont réussi à imposer leur jeu en faisant subir leur impact physique aux guinéens. Ce qui naturellement leur a permis de gagner la bataille du milieu de terrain et de s’illustrer par des offensives remarquables. A plusieurs reprises, les poulains de Thomas Libiih sont passés à côté de l’ouverture du score, pêchant quelques fois sur le dernier geste. L’attaque menée par Steve Mvoué et Lionel Wamba a également eu beaucoup de mal à faire plier l’échine à sekou Camara, le portier de la Guinnée. Ce dernier s’est montré décisif par plus d’une fois en stoppant des belles occasions de but. Les 90 minutes de jeu consacrée à la rencontre ont ainsi été épuisées sans qu’une équipe trouve le chemin des buts. Il a donc fallu les départager à travers la séance des tirs au but. Une phase qui a plutôt réussi aux jeunes camerounais qui ont gardé leur sang froid jusqu’au 5e tir. A l’exemple de la demi-finale contre l’Angola, le portier Manfred Ekoi a été héroïque. Cette fois, il a humilié Mohamed Sacko en repoussant son tir des deux poings. Alioum Moubarak s’est chargé par la suite de donner à ses coéquipiers le trophée de cette édition. Le Cameroun s’est donc finalement imposé sur le score de (5-3). Il remporte ainsi le deuxième trophée de son histoire, en plus d’une qualification pour la prochaine coupe du monde qui se jouera au Brésil. Une promesse faite par le jeune Steve Mvoué sacré meilleur joueur du tournoi. Avant la finale on s’en souvient, ce dernier avait déclaré: ” la qualification à la coupe du monde n’est pas suffisante. Je veux rentrer avec le trophée que je montrerais à mes compatriotes. ”
En ce qui concerne les distinctions individuelles, le jeune Daouda Amadou a été déclaré homme du match. Le Cameroun termine par ailleurs la compétition avec un bilan ponctué par quatre victoires en cinq sorties, soit un total de 4 buts inscrits contre un encaissé.

 

Fabien Mbarga