Le président de la FECAFOOT Seidou Mbombo Njoya a tenu ce 22 avril une conférence de presse au siège de la FECAFOOT à Yaoundé. Le patron du football est revenu sur plusieurs qui défraient la chronique entre autres, la collaboration avec le nouvel équipementier des sélections nationales, la qualité du championnat national, ou encore la participation des Lions indomptables à la CAN en Egypte.

 

Pour la première fois depuis le verdict rendu par la chambre de conciliation et d’arbitrage du comité national olympique et sportif du Cameroun sur le litige l’opposant à l’association des clubs amateurs de football amateur au sujet du processus électoral de la FECAFOOT, le président conforté dans sa position s’est exprimé. « C’est avec beaucoup de satisfaction que j’ai accueilli la sentence de la CCA au sujet du processus électoral de la FECAFOOT, alors que j’étais en Egypte pour le tirage au sort de la CAN. Cette sentence est une victoire pour le football camerounais. Cette décision va nous permettre de poursuivre sereinement notre œuvre de reconstruction du football camerounais. Ce dernier est dans la léthargie depuis que certains acteurs ont transformé les tribunaux en terrain de football. Ce qui a causé un préjudice énorme au football sur le plan du développement et même sur le plan financier. »

Les Lions défendront effectivement leur titre en Egypte. Le président de la FECAFOOT en est certain. La participation du Cameroun ne fait pas l’ombre d’un doute, malgré le recours déposé par la fédération de football des Comores auprès du tribunal arbitral du sport en Suisse pour réclamer l’annulation de la participation du Cameroun qui s’est vu retirer l’organisation de cette compétition en décembre dernier. La décision du TAS demeure, mais Seidou Mbombo Njoya se veut rassurant : « J’ai eu une séance de travail avec les services juridiques de la CAF récemment qui m’a donné toutes les assurances sur ce dossier. Pour eux, c’est un dossier clos qui ne souffre d’aucun risque ».

Au sujet du nouvel équipementier, Seidou Mbombo Njoya n’a révélé aucun chiffre sur le contrat avec la firme française Coq Sportif. Il a souhaité en discuter d’abord avec les membres de son comité avant d’en dévoiler la teneur à la presse : « Permettez-moi d’abord de donner la primeur de cette information à mon comité exécutif. Après vous serez informés de tous les détails, au cours d’une conférence de presse où vous pourrez tout filmer », a-t-il assuré.  La réunion du comité exécutif est prévue pour les prochains jours. Cependant dans un communiqué publié sur son compte Twitter, la FECAFOOT déclare que la proposition de l’équipementier Coq Sportif était plus juteuse que la dernière proposition de Puma qui souhaitait par ailleurs voir son investissement à la baisse. « Le Coq Sportif nous a fait une proposition nettement supérieure à celle que nous a faite récemment Puma pour le renouvellement. Il faut signaler que Puma avait divisé par trois ce qu’elle nous offrait auparavant. »

Une autre phrase forte de cette conférence a été la déclaration du président sur le championnat national. Seidou Mbombo déclare que ce championnat n’est pas à mettre à leur compte et qu’il a fallu le mettre sur pied pour respecter les délais du  calendrier de la CAF. Pour lui, son administration sera jugée sur le niveau du championnat dès la saison prochaine. « Vous savez ce n’est pas toujours évident et comme je l’ai dit ce championnat, nous ne sommes pas comptables de ce championnat. Je l’ai dit d’entrée de jeu, ‘on va le faire, ce sera un championnat bancal, il y aura beaucoup de problèmes, ce n’est pas notre championnat de référence.’ Moi je vous donne rendez-vous la saison prochaine. »

Russel Ngalle