Les trois représentants camerounais ont regagné le Cameroun au terme de la 35e édition de ce championnat d’Afrique. Avec un bilan moyen, aucun des représentants n’a réussi à arracher une place sur le podium. Une régression donc par rapport à l’édition 2018.

 

Le rideau est tombé sur le 35e championnat d’Afrique des vainqueurs de coupe qui se tenait au Maroc et la moisson est peu reluisante pour les clubs camerounais qui y étaient engagés. FAP messieurs et dames et la formation de Dynamique de Bokito sont tous revenus bredouilles de cette édition. FAP messieurs le club camerounais termine au 10e rang sur les 12 clubs engagés dans le tournoi. Trop peu pour espérer passer au tour suivant. Chez les dames, Dynamique de Bokito a fini 7e et le club féminin de FAP qui avait terminé 3e du dernier championnat en 2018 au Caire n’a pu aller au-delà, elles terminent à la 4e place. Les Camerounais ont regagné le bercail hier et n’auront pas joué le premier rôle dans ce tournoi.

La finale du championnat dans la catégorie messieurs s’est disputée dimanche dernier à Oujda et a opposée les Tunisiens de l’Etoile sportive du Sahel aux Egyptiens d’Al Ahly. Les Tunisiens se sont adjugé le titre sur le score de 28 buts à 24. L’Etoile du Sahel, qui s’adjuge ce trophée continental pour la deuxième fois de son histoire, a fait la différence par son style de jeu tout au long du match, dont la première mi-temps s’est soldée par un résultat de 18 à 11. L’Espérance sportive de Tunis qui avait laminé FAP sur le score de 40 contre 23 complète le podium après avoir battu le Mouloudia Club d’Oujda (MCO) sur le score de 36 buts à 26.

Côté dames, comme attendu le duel en finale a opposé les deux géants angolais et ce sont les joueuses du Primero d’Agusto qui ont raflé la Coupe au détriment de leurs compatriotes de Petro Atlético sur le score de 28-16. La troisième marche du podium est occupée par les Congolaises de DGSP, ayant surclassé le club camerounais de FAP (33-24).

 

Russel Ngalle