L’annulation de la dernière assemblée générale élective de la Fecafoot est actuellement en cours à la chambre de conciliation et d’arbitrage du comité national olympiques et du sportif du Cameroun.

 

Suite à une plainte déposée il y’a quelques mois par certains acteurs déplorant les irrégularités observées lors du scrutin qui a conduit à l’élection de l’exécutif actuel. Mais certains membres du gouvernement bloquent l’aboutissement de ladite affaire.

A l’occasion d’une conférence de presse qui a sanctionné les travaux du bureau de l’association des clubs de football amateur du Cameroun cette mi-journée à Yaoundé, le président d’Etoile filante de Garoua a accusé les Ministres Narcisse Mouelle Kombi,  Philippe Mbarga Mboa et Grégoire Owona de trafic d’influence autour du procès qui oppose l’ACFAC à la Fecafoot et dont le verdict est attendu demain à la chambre de conciliation et d’arbitrage du Comité national olympique et sportif du Cameroun.

«   Nous avons en notre possession, des éléments probants qui démontrent qu’il y a eu des démarches engagées par ses personnalités, auprès de certaines personnalités de la République, de certains responsables de la CCA et même auprès de certains arbitres, pour que l’exécutif actuel de la Fecafoot reste, pour la CAN et certains même, ont garanti qu’ils ont la mainmise sur le TAS… Ils disent à la CCA, faites ce que vous voulez, s’ils font appel, nous allons nous occuper de ça au niveau du TAS. Ils ont les juridictions entre leurs mains, la FIFA leur a donné des garanties. Nous avons pris la responsabilité d’indexer certaines personnalités. Si ce que nous disons n’est pas vrai, elles sont libres de prendre les mesures qui s’imposent.
Il y a une forme de mafia qui s’est emparée du football camerounais. A titre d’exemple, Me Happi est l’invité personnel du président Ahmad à la cérémonie de tirage au sort de la CAN. C’est pour le remercier, il a fait du bon travail. Il a placé des gens, il a fait le sale boulot. Monsieur Ahmad n’invite pas des gens qui représentent le football camerounais comme son excellence Roger Milla… Par contre, il va chercher Me Happi qui ne connaissait même pas le temps de jeu d’un match de football. Il est venu tout casser brutalement, l’essentiel c’est qu’il a réussi à placer monsieur Seydou à la Fecafoot. » Des propos recueillis de Abdouraman Amadou

Il faut remarquer que la fecafoot est dans une situation critique depuis presque l’année 2014 et n’a jamais pu trouver une issue à ses multiples problèmes. On est passé de comité de normalisation à comité de normalisation pendant plusieurs années avant de trouver un semblant d’issu par Seidou Mbombo Njoya aujourd’hui très contesté par ceux qui exploite le droit pour se faire entendre. L’annulation de la dernière assemblée générale élective dans cette instance si on s’en tient aux différents procès aujourd’hui en cours à la chambre de conciliation et d’arbitrage avait été entaché par de nombreuses irrégularités qui appellent aujourd’hui à l’annulation de cette dernière. Une annulation qui n’est plus qu’une question de jour.

Affaire à suivre ….

 

Etienne Mbala