Grâce à leurs bons résultats aux matchs aller le Slavia Prague et Villaréal ont réussi à se hisser en quart. Malgré un Jérôme Onguéné solide, le parcours du RB Salzbourg s’arrête au stade des huitièmes.

La sensation de cette phase retour des huitièmes de Finale est venue d’Italie avec la qualification de l’Eintracht Francfort sur le terrain de l’Inter Milan. L’équipe de Nelson Mbouhom est venu à bout de l’équipe milanaise grâce à un but de son attaquant Luka Jovic en tout début de partie.

Le Slavia Prague lors du match aller avait réussi à ramener un résultat nul du côté de Ramon Sanchez Pijuan. Ils pouvaient croire en leur chance de qualification d’autant plus qu’ils avaient, malgré le nul, à inscrire deux buts à l’extérieur. Les joueurs du Slavia l’ont fait et Michael Ngadeu Ngadjui a été un acteur majeur de cette qualification. En effet, le défenseur camerounais a mis son équipe sur les bons rails en ouvrant le score à la 15e minute reprenant du bout du pied une remise de la tête de son coéquipier. Aux prolongations, les joueurs de la formation tchèque ont réussi à inscrire le but décisif  qui élimine le FC Séville. Score final 4 buts contre 3.
Les Espagnols de Villareal ont eux aussi aisément obtenu leur ticket pour les quarts. Vainqueurs à l’aller en Russie, le sous marin jaune a une fois de plus fait couler le Zenith St Petersburg 2 buts à 1 avec des réalisations signées Gerard Moreno (29e minute) et Carlos Bacca (47e minute). Toko Ekambi a assisté à la rencontre depuis le banc. Le Camerounais n’a disputé aucune minute lors des deux matchs de huitièmes de finale.

En Autriche, Vainqueur 3 buts à 1 face à la formation napolitaine, les joueurs du RB Salzbourg ont opposé une vaillante résistance aux Italiens. Aligné dans le onze titulaire, le Camerounais a été solide. Mais la déroute du match aller ne leur donnait quasiment aucun espoir de qualification. Cette victoire pour l’honneur témoigne néanmoins de l’état d’esprit de cette jeune équipe et de son esprit d’abnégation qui a su ravir ses supporters tout au long du tournoi.

Le rêve de Léa Siliki ses coéquipiers de Rennes n’aura duré qu’une semaine. Les Gunners amenés par un très bon Aubameyang ont mis fin à tout espoir de qualification du club breton. Pourtant mal embarqués à l’aller, le Gabonais a su remettre son équipe sur les bons rails en inscrivant un doublé (5e et 72e minute). Entré en jeu à la place de Benjamin André à la 78e, le jeune camerounais n’a pu aider son équipe à renverser le cours de la rencontre. Score final 3 buts à 0. Le tirage des quarts de finale aura lieu cet après-midi depuis le siège de l’UEFA, à Nyon (Suisse).

 

Russel Ngalle